Les secrets en or de la Banque de France.

07 août 2018
Les secrets en or de la Banque de France. - 2.3 out of 5 based on 3 votes

 Les réserves d'or de la France, gérées par la Banque de France, s'élèvent à 2435,4 tonnes, la quatrième plus grande réserve d'or au monde. 

On pose souvent la question « d'où vient l'or de la banque de France ? ». 

Et pourtant, presque toutes ces réserves ont été accumulées au cours des années 1950 à 1965. Charles de Gaulle a également lui-même encouragé beaucoup de vente de dollars américains pour les convertir en or à cette époque. C’est Charles de Gaulle qui est à l’initiative du rapatriement de l’or français stocké aux Etats-Unis.   La grande majorité de cet or est détenu dans les coffres de la Banque, à son siège à Paris. Un peu de l’or français est stocké à l'étranger sur les marchés commerciaux, et la Banque a confirmé qu'elle utilisait des dépôts d'or et des échanges (swaps) d'or. La Banque de France se distingue également par le fait qu'elle fournit des services de stockage d'or et de négoce d'or à d'autres clients « banques centrales », tels que la Banque centrale européenne, le Fonds monétaire international et la Deutsche Bundesbank. 

Propriété de l'or de la France

Les réserves d'or gérées par la Banque de France appartiennent officiellement à l'État français (République française). Selon ses statuts, la Banque de France: "Doit détenir et gérer les réserves d'or et de devises de l'Etat et les inscrire à l'actif de son bilan conformément aux termes et conditions d'un accord conclu avec l'Etat" 

Selon le rapport annuel 2015 de la Banque de France, l'accord entre l'État et la Banque sur la gestion de l'or et des devises a été publié le plus récemment au Journal officiel de l'État en février 2011. A noter que la Banque de France détient Le commentaire ci-dessous fait référence à ces réserves d'or en tant que réserves d'or de la Banque de France. Par contre, la banque de France n’a pas pour vocation d’offrir un service de vente et d’achat de lingot d'or, tout comme de pourvoir lui acheter ou vendre des napoléons 20 francs en or. 

L’Évaluation des réserves d'or de la France. 

La Banque de France comptabilise ses réserves d'or comme «Or monétaire» dans son bilan. Elle évalue ces réserves d'or à une date en fin d'année basée sur les prix du marché de l’or en euro par kilogramme. Dans son bilan, aucune distinction n'est faite entre l'or détenu en France et à l’étranger ou l'or à recevoir, la Banque de France ne disposant que d'un seul libellé «Or monétaire». L'or détenu par les autorités monétaires, l’est en tant qu'actif de réserve et peut être utilisé pour le règlement des transactions financières internationales et comme réserve de valeur. 

Le Programme de vente l'or français 

Entre fin 2004 et le premier semestre 2009, la France a vendu 588,6 tonnes d'or, réduisant ainsi ses réserves d'or de 3 024 tonnes à 2435,4 tonnes. Ces ventes sur 5 ans ont été réalisées dans le cadre du 2eme accord bancaire sur l’or de mars 2004  (CBGA). Les réserves d'or de la France sont restées inchangées depuis 2009, sans autre vente ou achat.

Cela donne la place de numéro 4 au classement des réserves d'or par pays à la France. 

Ou est stocké l'or de la Banque de France.

En 2013, 91% de l'or de la Banque de France était situé dans les coffres d'or de la Banque de France à Paris, avec 9% de l'or stocké hors de France. Ce pourcentage de stockage a été déclaré par Alexandre Gautier, directeur des opérations de marché de la Banque de France, lors d'une conférence de la London Bullion Market Association (LBMA) en septembre 2013, et constitue la dernière statistique de stockage disponible.

Bien que Gautier n'ait pas divulgué les emplacements de l'or stocké à l’étranger, il faisait très probablement référence aux chambres fortes d'or de la Banque d'Angleterre et de la banque de la Reserve fédéral de New York (FRBNY), qui sont entre autre, les gardiens de tout l’or détenus par des banques centrales étrangères.

Donc une grande partie de l’or français est stocké dans la chambre forte dénommée « la souterraine » de la banque de France. 

La banque de France est dépositaire d'or pour d'autres banques centrales

Outre le stockage des réserves d'or de l'État français, la Banque de France assure également le stockage des réserves d'or d'un certain nombre d'autres banques centrales et institutions du secteur public. Si la Banque ne publie pas l'identité de ces autres banques centrales, certains de ces clients sont connus, comme la Deutsche Bundesbank, puisqu'ils ont publié ces informations de manière indépendante.

Outre ses installations de stockage d'or à Francfort, Deutsche Bundesbank stocke ses réserves d'or à la Banque de France, à la Banque d'Angleterre et à la banque de la Reserve fédéral de New York. Bien que la Bundesbank soit actuellement engagée dans un programme pluriannuel de rapatriement de l’or stocké à Paris et New York vers Francfort, elle détenait encore 196,4 tonnes d'or dans les coffres de la Banque de France fin 2015, après avoir déjà transporté 177 tonnes de Paris à Francfort entre 2013 et 2015.

Les coffres d'or de la Banque de France à Paris sont également l'un des 4 dépôts d'or déclarés par le Fonds monétaire international (FMI). Par conséquent, les coffres de Paris devraient théoriquement stocker un pourcentage des 281 tonnes d'or du FMI. Depuis 1976, le FMI n'a pas indiqué de répartition de ses réserves officielles d'or, mais la Banque de France détenait à l'époque environ 400 tonnes d'or du FMI, un chiffre qui aurait été légèrement inférieur en 1980 en raison des ventes d'or du FMI et du résultat des ventes au-delà de la période 1976-1980.

En tant que membre de la zone euro depuis le 1er janvier 1999, la Banque de France et toutes les autres banques centrales nationales qui ont adhéré à l'euro ont transféré des avoirs de réserve de change et d'or à la Banque centrale européenne (BCE) en janvier. 1999. Le transfert d'or de la France à la BCE s'est élevé à environ 161 tonnes d'or. L'or détenu par la BCE est détenu de manière décentralisée par les banques centrales qui l'ont transféré et n'est pas détenu à la BCE dans un endroit particulier. Par conséquent, bien que la BCE ne publie pas de statistiques spécifiques, il est raisonnable de supposer qu'environ 160 tonnes d'or, qui sont sous le titre et la propriété de la BCE, sont détenues dans les coffres de la Banque de France.

Les emprunts et prêts en or par la Banque de France et les clients bancaires.

La Banque de France semble également fournir des services de stockage d'or aux banques pour des lingots (banques commerciales) et pour l'or que les commerçants et marchands de lingots empruntent auprès des banques centrales. Ces transactions sont connues sous le nom de « dépôts d'or. » 

En 2013, Alexandre Gautier de la Banque de France a révélé qu'en plus de fournir un service de stockage d'or, la Banque a également facilité les dépôts d'or et des échanges ou transactions (swaps) d'or pour ses clients « banque centrale ». Lors d’une conférence LBMA  en 2014, Alexandre Gautier présenté sur le thème de « Gestion d’or comme un actif de réserve », qui mettait l’accent sur la gestion active du portefeuille d'or de la Banque de France, et a mis en évidence l'utilisation de la Banque pour des dépôts d'or et les échanges et ventes (swaps) d'or.

Ces services nécessiteraient donc que les banques commerciales conservent des comptes or auprès de la Banque de France de la même manière que les opérations de dépôt d'or sont facilitées par la Banque d'Angleterre à Londres.

Gautier a également confirmé dans le même discours que la Banque de France gérait également activement ses propres réserves d'or ou du moins une partie de ses réserves d'or. Bien qu'il n'ait fourni aucun détail, il a dit que la banque faisait le point sur l’or était et sur le marché presque tous les jours. 

"Nous sommes toujours actifs sur le marché de l'or pour notre propre compte. Nous avons un petit bureau qui est dédié à l'activité de change en devise, mais maintenant nous nous diversifions vers l’or, ce qui signifie que nous sommes actifs sur le marché de l’or presque quotidiennement. La question du redémarrage de prêt en or est en suspens. "

Dans un article paru en mai 2012 dans une publication sur les banques centrales, George Milling-Stanley, ancien membre du World Gold Council, a déclaré que la Banque de France :

"Elle est récemment devenue plus active dans le domaine de l’or [mobilisation de l'or sur le marché], agissant principalement comme une interface entre la Banque des règlements internationaux à Bâle [BRI] et les banques commerciales nécessitant des liquidités en dollars. Ces banques commerciales sont principalement implantées en Europe, notamment en France "

Les transactions référencées par Milling-Stanley résonnent également avec une série d’échanges (swaps) d'or mentionnés par le Financial Times en juillet 2010 quand il a déclaré que " trois grandes banques - HSBC, Société Générale et BNP Paribas - étaient parmi les 10 banques Européenne qui ont échangé l'or avec la Banque des règlements internationaux dans une série de transactions inhabituelles qui ont semé la confusion sur le marché de l’or. "

Les grands secrets et mystères de la  Banque de France et l’or.

À l'instar de nombreuses banques centrales, la Banque de France n'est pas très coopérative en ce qui concerne le partage d'informations sur la gestion de ses réserves d'or et les structures et mécanismes qui sous-tendent ces opérations. 

Lorsqu’un journaliste a interrogé la Banque de France sur les banques détenant des comptes en or à la Banque, la Banque a refusé de commenter et a répondu à une question totalement différente:

Question: "Seriez-vous en mesure de confirmer les noms des banques commerciales qui ont des comptes en or (ou) de stockage en or à la Banque de France, par exemple, BNP Paribas, Natixis ou la  Société Générale?"

Réponse: "Nous ne sommes pas en mesure de répondre à votre demandeNous pouvons toutefois signaler que les banques commerciales détiennent des comptes en euros à la Banque de France pour la gestion de la politique monétaire. "

En 2015, Fabrice Drouin Ristori, le fondateur français de Goldbroker.com, a posé à Alexandre Gautier de la Banque de France une série de questions sur l'implication de la Banque de France sur le marché de l'or pour son propre compte et pour le compte d'autres banques centrales (qui avait été mentionné par Gautier dans son discours LBMA). 

Ristori a également demandé à Gautier des détails sur le dernier audit officiel des réserves d'or françaises, y compris les détails des numéros de série des lingots. Gautier a répondu: "Je ne peux pas aller au-delà de leur contenu car la Banque de France ne rend pas publique la gestion de ses réserves de change. De plus, nous donnons très rarement des interviews. » 

Pour un futur rapatriement de l'or français

Alors que la France a un pourcentage relativement faible d'or stocké à l'étranger par rapport à la réserve d'or de l’Allemagne de la Bundesbank ou comme les réserves d’or de la Banque d'Italie, en termes de quantité, cet or stocké à étranger et néanmoins français représente environ 220 tonnes, ce qui n'est pas négligeable. En novembre 2014, la politicienne française Marine Le Pen, leader du Front national français, a écrit une lettre ouverte à Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France, demandant à la Banque de rapatrier tout l'or français en France, et la cessation des ventes d'or dans le cadre du programme de ventes d'or CBGA4. Cet appel de Marine Le Pen a été influencé par une annonce que la banque centrale des Pays-Bas qui venait de rapatrier 122,5 tonnes d'or détenu à l'étranger.

Par ailleurs, Marine Le Pen a également appelé à un audit indépendant complet de l'ensemble des stocks de l'or de la Banque de France, audit qui inclurait les numéros de série et la pureté des lingots, et qui divulguerait, sous la supervision d'un huissier, le pays dans lequel les barres et lingots en or sont stockée (en France ou à l'étranger).

De plus, il est possible qu’une partie non négligeable de ce stock soient en pièces en or, et que si probablement la majeures parties sont des 20 francs en or Napoléon et Mariannes, il n’est pas impossible que des pièces en or étrangères soie détenues pas la banque de France, tel que des 50 pesos mexicaines, 20 dollars américaines ou d’autres pièces de 20 francs de l’union latine.

La cotation du prix de l’or sur site internet de la Banque de France.

Fait intéressant pour une banque centrale européenne, la Banque de France affiche sur son site internet les prix quotidiens de l'or par once en dollars américains et en euros du prix du fixing du matin du prix de l’or de la LBMA. Jusqu'en 2014, le site de la Banque de France publiait également les prix quotidiens de la pièce d'or Napoléon et d'un lingot d'or de 1 kilogramme. La publication de la pièce Napoléon et des cotations de lingots d'or de 1 kg a été interrompue sur le site Web de la Banque à compter de septembre 2014. La banque de France vous informe quand même que le kilo fais 32,1507465 onces en vous laissant le soin de calculé vous-même le cours de 1000 grammes d’or ou du lingot de 1 kilo.  

Source en anglais

Source Charles de Gaulle et l’or

 

 

 

Information pratique

  • 29 rue Saint-Gangulphe 4000 Liège (Belgique)
  • +32 4 222 45 07
  • HORS SERVICE
  •  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos photos

Top