Les plus grandes raffineries de métaux précieux à travers le monde

12 juin 2018
Les plus grandes raffineries de métaux précieux à travers le monde - 3.0 out of 5 based on 4 votes

Il existe de nombreuses raffineries de métaux précieux et d’or à travers le monde, certaines travaillent localement sur leurs marchés domestiques, et d'autres à l'échelle internationale, voire mondiale. Beaucoup, mais pas toutes, de ces raffineries sont sur les listes «  bonnes de livraison d'or et / ou d'argent. »

Ces deux listes sont gérées et administrées  par la London Bullion Market Association (LBMA) et identifient les raffineries accréditées pour grandes barres d'or de 400 once ou 12.5 kilo et d'argent (en gros) qui répondent aux normes rigoureuses de raffinage et de procédure du LBMA , et qui sont, en même temps, des entreprises viables financièrement et stables. 

À l'heure actuelle, 71 raffineurs figurent sur la liste de bonnes livraisons d'or de la LBMA et 81 raffineurs sur sa liste de livraison d'argent, ou un peu plus de 50 de ces raffineries sont accréditées sur les listes d'or et d'argent de la LBMA. Mais parmi les plus grandes raffineries mondiales de métaux précieux, plusieurs noms se distinguent par leur taille et leur pedigree, ainsi que par leur notoriété mondiale dans la production d'une large gamme de lingots d'or et d'argent de qualité investissement. Ces noms comprennent PAMP, Argor-Heraeus, Metalor Technologies, Heraeus, Valcambi, Tanaka Kikinzoku Kogyo et Rand Refinery. Umicore, est la seule raffinerie belge accréditée LBMA  mais son site de Hoboken est plus dédiez aux grands déchets à faible teneur en métaux précieux. C’est la raffinerie Schöne Edel Metal à Amsterdam qui sert à Umicore pour les déchets de métaux précieux riches

5000 tonnes d'or

Ensemble, ces sept groupes de raffinerie ont une capacité combinée de raffinage de l'or approchant les 5000 tonnes par an. Et cela ne tient même pas compte de leur capacité de raffinage pour d'autres métaux précieux tels que l'argent, le palladium  et le platine. Valcambi a une capacité de raffinage d'or de 1600 tonnes par an, Metalor 800 tonnes, Heraeus 400 à 500 tonnes, PAMP plus de 450 tonnes, Argor-Heraeus plus de 400 tonnes, Tanaka 500 tonnes et Rand Refinery 600 tonnes. Notamment quatre de ces raffineries sont basées en Suisse, dont trois, PAMP, Valcambi et Argor-Heraeus, sont regroupées littéralement à quelques kilomètres les uns des autres dans le triangle d'or des raffineries suisses situées au sud de le canton suisse du Tessin près de la frontière italo-suisse. Metalor Technologies est l'exception car son siège social suisse est basé à Neuchâtel, dans le nord-ouest de la Suisse. Parmi les raffineries non suisses, Heraeus, Tanaka et Rand Refinery, elles ont respectivement leur siège en Allemagne, au Japon et en Afrique du Sud.

Ces raffineries sont internationales.

Bien que trois des quatre grandes raffineries suisses appartiennent historiquement à une banque suisse, et bien que des groupes tels que Heraeus et Tanaka soient toujours détenus et contrôlés par des actionnaires fondateurs, il est important de noter qu'aucune de ces raffineries géantes n'est uniquement et purement locale. , donc leurs sièges sociaux sont dans une certaine mesure une préoccupation secondaire. De leurs installations d'exploitation, aux réseaux de fournisseurs de métaux, aux bases de clientèle, toutes ces raffineries sont maintenant implantées partout dans le monde.

Par exemple, Metalor exploite quatre raffineries de métaux précieux dans le monde, en Suisse, à Hong Kong, à Singapour et au Massachusetts (États-Unis). Heraeus exploite des installations de raffinage d'or et de production de lingots d'or à Hanau (Allemagne), Hong Kong et Newark (États-Unis). En plus de sa raffinerie suisse, PAMP, qui fait partie du groupe MKS PAMP basé à Genève, gère une raffinerie de joint-venture à New Delhi, en collaboration avec MMTC, une grande société de commerce indienne. Dans de nombreux cas, la propriété de ces raffineries est internationale et transfrontalière, et cela de plus en plus au cours des dernières années. 

Agor-Heraeus est la propriété de la Monnaie autrichienne et de deux entités allemandes, Commerzbank et Hereaus. En 2015, Valcambi a été acquise par le producteur indien de bijoux Rajesh Exports, l'un des actionnaires vendeurs étant Newmont, un géant américain de l'extraction d'or. En effet, le mois dernier, Tanaka a annoncé l'acquisition de Metalor Technologies, un développement qui a initié une importante fusion de raffineries de métaux précieux entre la Suisse et le Japon. La propriété de Metalor est déjà internationale, ses actionnaires majoritaires étant des sociétés de d’investissement en capitaux françaises et belges. Alors que la raffinerie Rand de l'Afrique du Sud appartient exclusivement à cinq des plus grandes sociétés aurifères sud-africaines, certains de ces propriétaires, sont tels qu’Anglogold Ashanti et Goldfields. La raffinerie Rand a également dû de plus en plus élargir ses activités pour trouver de l'or pour sa raffinerie, car la production d'or sud-africaine a nettement diminué ces dernières années. La raffinerie Rand affine désormais plus de 75% de l'or extrait sur le continent africain (à l'exclusion de l'Afrique du Sud) et exploite de plus en plus la production minière d'or des États-Unis et d'Asie.

Elles sont dans les arbitres LBMA et autres

Un autre indicateur de la réputation des raffineries est leur appartenance aux groupes restreints qui ont été nommés pour gérer les bonnes listes de livraison de la LBMA et les listes bonnes de livraison similaires gérées et administrées  par le « London Platinum » et le « Palladium Market »  (LPPM) pour les barres et lingots de platine et de palladium. Le panel des arbitres de bonne livraison de la LBMA est un panel de cinq raffineries membres composé d'Argor-Heraeus, de Metalor Technologies, de PAMP, de Rand Refinery et de Tanaka Kikinzoku Kogyo. Le panel des arbitres du LPPM (platine et palladium) comprend également cinq membres du raffineur, à savoir Metalor Technologies, PAMP, Valcambi, Tanaka Kikinzoku Kogyo et le spécialiste du platine Johnson Matthey. 

Ainsi, non seulement ces raffineries sont listées sur ces bonnes listes de livraison LBMA et LPPM, mais elles aident à gérer l'ensemble des normes et processus de livraison. Avec l'acquisition prochaine de Metalor par Tanaka, ces listes d'arbitres de LBMA et de LPPM pourraient nécessiter quelques ajustements, puisque Tanaka et Metalor sont membres des deux panels. Les lingots d'or et d'argent de ces raffineurs sont généralement acceptés comme « bons livreurs » pour les contrats à terme sur l’or de 100 once et de 1 kilo d'or du COMEX, les contrats d'or du Tokyo Commodity Exchange (TOCOM), la Dubai Multi Commodities Centre (DMCC), et les bons standards de livraison de Shanghai Gold Exchange.

Les Barres et les lingots d'investissement

Bien que toutes ces raffineries de métaux précieux livrent à divers degrés des fournisseurs de métaux précieux, d'alliages et de métaux précieux semi-ouvrés à divers clients du secteur industriel et de la joaillerie, ce sont peut-être les produits d'investissement de ces raffineurs géants qui sont mieux connus mondialement.

PAMP fabrique une vaste gamme de lingots d'or et d'argent moulés et frappés qui sont extrêmement populaires en Asie et au Moyen-Orient, en fait, la première marque dans ces régions. Valcambi fabrique une large gamme de barres et lingots d'investissement en or, en argent et en platine / palladium, ainsi que des pièces de monnaie et des médailles en métaux précieux, et est devenue célèbre en tant que fournisseur international de Combibars. Heraeus, Metalor et Argor-Heraeus produisent une vaste sélection de lingots d'or et d'argent, allant des grandes barres interbancaires aux lingots plus petits estampés et moulés en or et en argent. Les lingots d'or de Tanaka dominent le marché japonais et notamment, Tanaka est également le seul distributeur au Japon de pièces d'or et d'argent « Maple Leafs » de la Monnaie royale canadienne et de pièces philharmoniques d'or et de platine de la Monnaie autrichienne. 

On ne réalise toujours pas que la raffinerie Rand a raffiné plus de 50 000 tonnes d'or depuis son ouverture en 1921, ce qui équivaut à un peu moins du tiers de tout l'or jamais extrait. Les grands lingots d'or Rand Refinery sont largement détenus par les banques centrales du monde entier. La pièce d’une once Krugerrand de Rand Refinery est également très largement répandue, avec plus de 60 millions de Krugerrands frappés depuis 1967. 

Cet article n'a pas parlé de la Monnaie de Perth, de la Monnaie Royale Canadienne, dont il est important de se rappeler que chacune exploite ses propres raffineries d’or et de métaux précieux en plus d'être une structure de leur monnaie nationale.

En résumé, les sept raffineries présentées ci-dessus sont de véritables géants de l'industrie, et leur longévité et leur confiance témoignent de l'authenticité et de la qualité de leurs produits d'investissement.

559 Nombres de vue

Information pratique

  • 29 rue Saint-Gangulphe 4000 Liège (Belgique)
  • +32 4 222 45 07
  • HORS SERVICE
  •  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos photos

Top