Après la banque centrale chinoise début 2017, c'est au tour de la SEC américaine de vous indiquez pourquoi le bitcoin n'est pas encore la devise unique du futur. Il s'agit de l'organisme en charge de la sécurité et des régulations de la bourse, et le moins qu'on puisse dire c'est que le bitcoin ne les convainc pas !

L’agiotage autour du bitcoin, ainsi que la capitalisation croissante du marché des monnaies virtuelles forcent à réfléchir: la cryptomonnaie pourrait-elle remplacer l’or? Dans un entretien avec deux analystes financiers russes, Orobel a essayé de le savoir, compte tenu des tendances économiques au cours des derniers mois. 

Et si les cryptomonnaies pouvaient "créer des crises financières et déréguler des systèmes", comme le craint Emmanuel Macron. Face à la multiplication des piratages et à la forte spéculation sur les monnaies virtuelles, plusieurs chefs d'États jugent nécessaire leur régulation par le Fonds Monétaire International (FMI). Même Facebook et Google ont décidé de limiter les publicités pour ces cryptomonnaies.

Information pratique

  • 29 rue Saint-Gangulphe 4000 Liège (Belgique)
  • +32 4 222 45 07
  • HORS SERVICE
  •  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos photos

Top